-->

jeudi 5 décembre 2013

Sport canin: Le Flyball

Depuis quelques semaines, ma chienne Hachi (une shiba inu de 2 ans) et moi assistons à différents cours de sports canins. Aujourd'hui je vous parle du flyball!

L'obéissance c'est bien (et c'est un pré-requis à tout sport canin!) mais on a vite fait le tour des possibilités. Or ma toutounette regorge d'énergie qui ne demande qu'à être canalisée. Obsédée par les jouets, notamment les balles, j'ai décidé de lui faire tester le flyball au club canin de Thionville-Manom.



Le principe du flyball: au signal de départ le chien qui est jusqu'alors retenu par son maître est laché sur 4 obstacles, des haies placées en ligne droite à des distances réglementaires. Le chien franchit le vite possible ces haies et actionne un lanceur placé au bout de cette ligne droite pour récupérer une balle, qu'il attrape. Il fait demi tour et franchit à nouveau les 4 haies dans l'autre sens pour rejoindre son maître. Un autre chien est alors lâché et va à son tour chercher une balle et ainsi de suite jusqu'à ce que toute l'équipe du relais soit passée. Une autre équipe du même nombre de chiens participe donc en parallèle et la 1ere équipe à avoir récupéré toutes les balles sans commettre de faute (refus d'obstacle, le chien revient sans la balle etc) gagne.
Toutes les races de chiens sont admises à ce sport canin, bien qu'à haut niveau on ne trouve presque que des borders. 
Je tiens d'ailleurs à remercier la monitrice de flyball de Thionville, Rachel, pour la patience et l'ouverture d'esprit dont elle a fait preuve avec Hachi et moi. En effet le shiba inu n'est pas un chien prédisposé aux sports canin et encore moins au flyball. D'un caractère indépendant, relativement têtu et assez proche de celui du chat il peut être difficile d'arriver à l’intéresser. Pour ma part, le fromage et la knacki ont bien aidé XD. Une belle revanche pour Hachi et moi sur les personnes que j'ai entendu dire "t'en fera rien de ton renard" , "le shiba n'a pas de rappel", "le shiba ne rapporte pas les balles" etc. A force de travail, de respect et de complicité tout est possible pour tous les chiens de toutes les races, pour peu que le maître s'investisse.

En ce qui concerne l'équipement, pas grand chose: des balles (solides dans mon cas pour faire face à la mâchoire d'acier d'Hachi ;) ), un harnais avec une poignée sur le dessus plus pratique pour retenir le chien avant le départ (je me suis procuré le mien sur le site internet zooplus à un prix très intéressant), des friandises ou des jouets pour motiver la bête :). Les haies et le lanceur sont au club.




Les conseils: 
- une base d'éducation comme dit précédemment, du rappel, un chien sociabilisé avec ses congénères, me semble essentielle.
- la balle doit devenir LE jouet préféré de votre chien. Pour cela, le travail commence à la maison: intéresser le chien à ses balles en jouant avec lui, le récompenser quand il rapporte la balle. Inutile de dire que si votre chien n'a aucun intérêt pour les balles, le flyball ne sera pas fait pour lui, pas besoin de s'arracher les cheveux et de le forcer, un autre sport lui conviendra sans doute.

"Bonjour je m'appelle Hachi et je suis accro à la baballe...bonjouuur Hachiiii"

- si le rappel n'est pas complètement au point (ce qui est parfois mon cas), on peut utiliser une grande longe très fine accrochée au harnais pour récupérer le chien plus rapidement au besoin. Toutefois il faut privilégier le retour naturel de chien vers son maître, le jour du concours de flyball, pas de laisse évidemment... 
- les 1ers entraînements se font en deux parties: 
     *d'une part il faut habituer le chien au lanceur, lui apprendre à récupérer la balle sans avoir peur du bruit, et surtout bien tourner pour récupérer la balle. Ainsi le chien perdra moins de vitesse et surtout ne se blessera pas en tapant trop fort contre le lanceur avec ses pattes avant.
     *d'autre part il faut apprendre au chien à sauter les obstacles qui sont en ligne droite et à revenir vers son maître.
- un autre exercice consiste à habituer son chien à croiser un autre chien très proche sans se laisser divertir. En effet lors du relais, pour perdre le moins de temps possible, les deux chiens se croisent juste devant les 4 haies: l'un revient avec la balle et doit aller la donner à son maître tandis que l'autre est déjà en train de courir, prêt à s'élancer sur les obstacles à son tour. C'est à ce moment qu'on joue la carte de la sociabilisation ;).
- de la PATIENCE ^^ , de pas blâmer le chien qui échoue ou qui ne comprends pas. Le flyball doit rester un jeu pour le chien, une manière de consolider la complicité entre chien et maître. Et si il y a bien quelque chose que j'ai appris grâce à l'agility (une autre discipline dont je parlerai dans un autre post) c'est que la meilleure méthode pour apprendre quelque chose à son toutou c'est le RENFORCEMENT POSITIF: on récompense un bon comportement et on ignore un mauvais comportement (dans les limites du respect du maître par son chien, on est pas là pour se faire manger les doigts non plus lol). Le chien délaissera les mauvais comportements naturellement pour garder les bons. En résumé, on abandonne le "NON" pour privilégier le "OUIIIIIIIII" à coup de caresses, récompenses, on hésite pas à sonner le clairon!




Mon avis sur ce sport: J'ADORE (et ma mule aussi :D ). On s'amuse, on fait du sport, on évolue et on se rapproche dans une équipe joviale qui sait rester simple. Le flyball mérite d'être mieux connu en France alors si vous hésitez, sautez le pas, vous ne serez pas déçus!

Hachi ayant fait de beaux progrès au cours de ces dernières semaines, et si notre travail continu de porter ses fruits, nous pourrons peut être participer au tournoi de flyball au club en avril... affaire à suivre !

Quelques liens intéressants:
La vidéo de la finale de flyball de Crufts en 2013 ici
Le site internet du club canin de Thionville-Manom section flyball ici


Shooting photo improvisé au club, vous excuserez la dégaine ^^'

Pour finir, une dédicasse toute spéciale à Rachel notre monitrice, qui donne de son temps et de son énergie chaque semaine pour nous faire progresser, à toute l'équipe du Thi'Fly qui m'a accueilli et à Alain de ma chère #teamteaaddicts qui suit les progrès d'Hachi de très près via twitter et que je remercie pour ses encouragements (n_n)'

Merci de m'avoir lu,
bon sport (canin!) à toutes et tous et bon week end  :)




9 commentaires:

  1. Très content de pouvoir lire cet article tant attendu. Je me rends compte que j'ai dû être un peu lourd, pardonne moi. Hachi a vraiment une bonne bouille et bravo pour le ton humoristique de ton texte (ex: "on est pas là pour se faire manger les doigts non plus lol"). Tout ça me fait regretter encore plus de vivre en appartement, et donc de refuser d'avoir un chien.

    N'hésite pas à faire une second article sur le flyball avant le tournoi d'avril. J'attends avec (beaucoup) d'impatience ton article sur l'agility, en espérant que par rapport à des bergers australiens et des border collies, ta shiba inu ne soit pas trop intimidée. Vous pouvez faire de l'agility par ces températures?
    Puis bien sûr bon rétablissement pour ton pied Pauline.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie Alain de m'avoir donné l'idée de rédiger cet article alors ne t'excuses surtout pas :)
      Tu seras le 1er informé de la publication de mon article sur l'agility c'est promis ;)
      Pour répondre à ta question concernant l'agility, rien n'intimide Hachi et comme mon but 1er n'est pas la compétition, pas de pression!
      Concernant les températures: en bons sportifs nous nous échauffont, ainsi que nos toutous, au début de l'entrainement. Nous veillons à ne pas les laisser se refroidir et on modère la hauteur des obstacles.
      Par grosse chaleur, autres précautions: on reste à l'ombre, gamelle d'eau toujours à dispo, on fractionne l'entrainement avec des phases d'activité et des phases de "repos" (on en profite pour concentrer le chien sur nous avec des petits jeux) et on a même une pataugeoire pour rafraîchir les pattes!
      J'espère avoir répondu à tes questions! Concernant mon pied il va mieux, merci :)

      Supprimer
    2. Réponse très complète Pauline. Et bravo, ton article a été retweeté par des Japonais, quel succès.

      Supprimer
    3. Le Japon étant le pays d'origine du Shiba Inu, j'en suis très honorée! Ils ne doivent pas non plus avoir l'habitude de voir un Shiba flyballeur ^^'

      Supprimer
  2. Super article, ça donne envie d'assister à un de tes entraînements. Hachi est super super craquante! Je vous souhaite bonne continuation à toutes les deux et espère que vous pourrez participer au tournoi de flyball en avril. Mais quoiqu'il en soit, votre complicité sur la dernière photo fait plaisir à voir. Audrey, votre nouvelle fan ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Audrey, on espère aussi être au point pour avril! Et c'est grâce au flyball et à l'agility notamment que notre complicité a vraiment évolué! ;)

      Supprimer
  3. Quand je vois ma poupougnette (Mérope ma chatte) ramenait les souris (jouets), je me dis que le flyball même avec un Shiba ça se fait à force d'entraînement ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait! et de négociations... :-P

      Supprimer
  4. Bonjour,

    J'ai un petit shiba de 7 mois et nous allons l'inscrir à Manon dans un premier temps pour l'éducation. Mais il adore les balles et rapporter alors je voudrais savoir comment cela s'est passé pour vous. Je serais ravie de faire votre connaissance.

    RépondreSupprimer